Votre agence de traduction de référence

C’est un type de traduction unique, especially in Dubai.

et voici pourquoi.

jusqu’à fort récemment, le monde de la traduction ne s’occupait que des difficultés de l’interprétariat, ou des textes écrits. Aujourd’hui, toutes les cultures sont entrées dans l’ère de l’audio-visuel. Et c’est pourquoi il faut de plus en plus de traduction mutli-média. Les implications culturelles, techniques, sociales et linguistiques d’une traduction de script, scénario, sont infinies. C’est ce qui fait la spécificité d’une traduction média.

Sous le terme de traduction média, on englobe la traduction de ce qui est sur un écran, multimédia, audiovisuelle, et bien d’autres appellations que vous employez peut-être.


Il s’agit de faire des doublages, de traduire des sous-titres et des doublages. doubler c’est remplacer la voix dans la langue-source par une voix dans la langue-cible, et quant aux sous-titres, ils fournissent une description écrite de la scène. Ce sont deux choses différentes qui ont chacune leurs propres contraintes et spécificités. Mais les media en question ne se résument pas à ces deux genres, ils peuvent aussi être du voiceover, des passages narratifs, des commentaires ou autres.

translation for media
Doubler ou sous-titrer ?

Vous avez une vidéo d’entreprise ou un spot télévisé au sujet de votre entreprise et vous voulez élargir votre audience. Nous sommes là pour vous aider. Généralement, vous choisirez du sous-titrage, ou du doublage, pour toute la durée de la vidéo. Cela dépendra de nombreux facteurs : temps, coût, sensibilités locales… Le doublage est plus cher, mais il prive de certains paramètres présents dans la bande son originale. Si vous sous-titrez, vous conservez ces éléments.

Traduction media : beaucoup de contraintes

Toute traduction est sur un fil entre deux langues et deux cultures. Une traduction multimédia est encore plus compliquée. Le doublage par exemple doit remplir deux conditions : fournir une traduction aussi exacte que possible, tout en reproduisant le rythme, la respiration, le phrasé du texte original. S’il est doublé, votre texte doit donner l’impression aux spectateurs que les personnages parlent dans leur langue d’origine, alors qu’il s’agit d’une traduction dans la langue cible. Cela n’a rien d’aisé.

Alors, qu’en est-il du sous-titrage? demandez-vous.

Eh bien, nous lison plus lentement que nous ne parlons… Il faut donc réduire quelque peu le texte sous-titré, pour que le temps de lecture corresponde au temps d’énonciation. C’est pourquoi la plupart des subtilités du texte original seront perdues dans la traduction. Le temps et l’espace sont les maîtres du sous-titrage. Vous n’avez que 2 ou 3 lignes, sinon le spectateur aura une très mauvaise expérience visuelle. Quant au temps imparti, il n’excède en général pas deux secondes pour lire 2 lignes. Et il s’agit malgré tout de préserver el génie de l’œuvre originale en traduisant.