Traduction juridique pour les particuliers

Les traducteurs juridiques à Dubaï évoluent dans un environnement qui fait d'eux les meilleurs traducteurs.

Et ils le savent. En effet Dubaï abrite des gens de plus de 200 nationalités. Les traducteurs juridiques à Dubaï ont ainsi l’une des plus belles opportunités de devenir experts en traduction juridique. Avec ce grand nombre de nationalités présentes à Dubaï, il y a aussi une vaste demande de traductions juridiques. Des certificats de naissance, de mariage, des délégations de pouvoir, des contrats de partenariat en entreprise, entre autres.

L’exactitude est reine quand il s’agit de traduire des documents juridiques. Une seule erreur de traduction pourrait vous conduire en justice. Celui qui est concerné par le texte traduit pourrait être inquiété, de même que le traducteur. Et personne n’aime ce genre d’ennuis ni payer des dommages et intérêts.

Certes, la traduction juridique ne paraît pas aussi difficile qu’une traduction littéraire. Mais cela ne l’empêche pas d’avoir ses obscurités. Certains disent d’ailleurs que pour traduire des textes juridiques, il faut être aussi imaginatif que pour une traduction littéraire, et aussi précis que pour une traduction technique.

Comme l’indique le terme « juridique », le vocabulaire de ces documents juridiques est bien spécifique. Dans une traduction littéraire, le traducteur peut se permettre d’ajouter ou de remplacer un mot ici ou là pour rester fidèle au message ou au ton.

Mais contrairement à ces textes littéraires, les textes juridiques doivent être brefs, concis et clairs. La clarté est une nécessité dans une traduction juridique. L’ambiguïté laisseplaner le doute sur l’interprétation la plus correcte, ce qui permet différentes lectures, et au final des désaccords entre les parties concernées. La traduction juridique doit se garder de trois dangers : pas d’ajout. Pas d’omission. Pas d’altération.

attested legal translatoion Dubai
Cela dit, une traduction juridique se doit d’être précise, exacte, brève, et spécifique. Mais les termes eux-mêmes jouent un grand rôle.

Certains mots ou expressions juridiques peuvent ne pas avoir d’équivalent exact dans la lalngue cible. Et une traduction mot à mot n’aurait pas de sens. Avec des termes comme notaire, protocole d’association, statuts, délégation de pouvoirs, une traduction mot à mot en arabe n’aurait pas de sens.

Parfois, on peut résoudre le problème en paraphrasant, c’est-à-dire en expliquant les termes juridiques. Mais pour les termes dont la traduction existe, il faut se référer aux ressources linguistiques comme les dictionnaires juridiques, les banques de données en ligne, les magazines ou journaux. Le traducteur doit avoir accès à ces ressources pour se familiariser avec le vocabulaire utilisé dans la langue cible.

Une autre difficulté à laquelle se heurtent les traductions juridiques est celle de leur certification. Les documents dont il faut une traduction sont considérés comme des documents officiels- et ils doivent recevoir l’aval – et le cachet - des nombreuses personnes concernées.

S’il vous faut des traducteurs juridiques à Dubaï, choisissez Elaph.


L’expérience compte dans la traduction de documents juridiques. Et nous avons plus de 10 ans d’expérience dans la traduction pour des individus ou des entreprises. Traducteurs juridiques ou traducteurs tout court, exigez des experts pour traduire vos documents juridiques. Envoyez-nous votre requête ou appelez-nous pour en savoir plus.